Le bonheur était au Puy-en-Velay

/, Nuits de Saint Jacques #3 (2017)/Le bonheur était au Puy-en-Velay

Le bonheur était au Puy-en-Velay

À peine le temps de saluer l’immense prestation de Soprano la veille, que le bonheur était déjà de retour au Puy-en-Velay pour la dernière soirée des Nuits de Saint-Jacques. La folie Arcadienne a enivré une foule venue nombreuse pour assister ensuite au concert de Christophe Maé. Un 14 juillet qui perpétue la tradition du festival !

Beaux, jeunes, frais et décidément immenses musiciens, les trois « colocs » Arcadian ont mis un grain de folie au cœur de ce 14 juillet. Sous un soleil magnifique, le public des Nuits découvrait ceux qui tournent en boucle sur les ondes. Mais si, vous aussi vous connaissez : « Ohhhh Ohhhhh, Ohhhh Ohhhhh, la folie Arcadienne, celle que l’on aime ! La seule et l’unique qui coule dans nos veines ! »*

Yohann, Jérôme et Florentin n’ont pas manqué leur rendez-vous au Puy-en-Velay. Anecdotes, mélodies entêtantes, paroles reprises par le public… Arcadian a lancé de la meilleure des manières une soirée qui promettait déjà d’être exceptionnelle.

C’est alors que Christophe Maé et ses musiciens ont eu la lourde tâche de clôturer cette 3e édition du festival. Il est déjà presque chez lui Christophe… « J’ai l’impression qu’on est en famille ce soir » lance-t’il alors que son Attrape-Rêves Tour siffle dans les oreilles d’une foule conquise. Quand Christophe Maé descend voir son public, pour le toucher, c’est l’émeute !!

L’artiste est d’emblée accueilli comme un hôte privilégié du jardin Henri Vinay et sa performance sera à la hauteur de sa carrière. Et que dire, quand ses tubes résonnent sur l’esplanade du musée Crozatier : « On s’attache », « Belle demoiselle », « Il est où le bonheur », « C’est ma Terre », « Ca fait mal », « J’ai laissé », « Je me lâche »… et tant d’autres !

Son répertoire témoigne du talent immense de ce musicien hors pair qui se livrera à un aparté version Harmonica alors que le feu d’artifice retentira au loin.

C’était bien, c’était la fête. C’était le bonheur !

2018-12-04T16:54:13+00:0014 juillet 2017|Actualités, Nuits de Saint Jacques #3 (2017)|