Il y avait de la joie, de l’excitation et un plaisir certain à se retrouver aux Nuits de Saint-Jacques après une année 2020 compliquée… Le public était là, plié à la contrainte du Pass’ sanitaire pour retrouver des moments culturels à partager. Pour re vibrer tout simplement.

Et l’organisation des Nuits de Saint-Jacques avait invité sur scène de quoi lâcher toutes ces frustrations amassées depuis des mois. Des longs mois sans chants, sans notes, sans émotions…

C’est Yan, un jeune rappeur ponot découvert sur les réseaux sociaux avec son titre BENDO, qui a ouvert les festivités avec Fullspeed invités sur scène pour l’occasion. Sans un goutte de pluie ni de sueur, le jeune Yan a réalisé une prestation maîtrisée en ouverture avec deux titres de sa composition. Ému de jouer devant un si grand public et notamment son public du Puy-en-Velay, Yan est sorti de scène avec ces étoiles dans les yeux qui ne trompent pas. Sa première scène était chez lui, et ce fut un bonheur pour tous.

47TER a ensuite pris possession de la scène du festival. Le trio de rappeurs a fait le buzz avec ses célèbres « on revisite tes classiques » sur Youtube avant de sortir deux titres qui les révèleront véritablement : On avait dit et Côte Ouest. Pierre-Paul, Blaise et Lopes avaient déjà tout dans l’envie de retrouver le live, eux qui n’avaient plus vu leur public depuis près de 18 mois. Heureux et plein d’énergie, ils ont enchaîné les titres et offert une prestation de haute volée, reprenant avec un public déjà très chaud les « Rendez-vous à l’adresse », « Qu’est-ce qu’on attend pour vivre ».

Et le public n’a pas beaucoup attendu pour vriller ! Les trois jeunes rappeurs ont démontré une énergie folle sur la scène des Nuits de Saint-Jacques avec parfois des compositions plus douces comme Avec toi. Les solos de Lopes finiront d’enflammer une foule de 3500 personnes déjà en feu avant d’accueillir Soprano.

Dans une soirée qui avait basculé (tout autant que la météo puisqu’on n’a pas eu une seule goute de pluie !), le vaisseau Chasseur d’étoiles de SOPRANO s’est littéralement envolé au-dessus de nous, mettant en lévitation une foule complètement dingue. Son entrée sur Plus près des étoiles, suivie de En feu ont fait monter d’un cran une ambiance qui frôlait l’explosion. Les bras levés, les mains tendus, les sauts toujours plus hauts… Le show Soprano a révélé d’immenses surprises au son de ses plus grands titres, dans un décor génial !

Le vaisseau a survolé les Nuits de Saint-Jacques avec une maîtrise débordante. L’apparition de Jean-Marc, aka l’alter ego de Jeff Panacloc a ajouté une touche d’humour dans un spectacle rondement mené. On a même improvisé un cours de step, aux sons des légendaires Véronique et Davina, avec Clément Albertini pour le tube Le Coach. Incroyable autant que délirant… Surtout quand le premier rappel de l’artiste revient sur ses premières amours et nous livre un À la bien d’anthologie.

On a vécu un bonheur incroyable aux Nuits de Saint-Jacques, le bonheur de se retrouver et de faire la fête avec ces immenses artistes. Et ce n’est que le début…